Waxexpress.com

Forum officiel du site Waxexpress.com
Nous sommes le Ven 16 Nov 2018 19:44

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1054 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 49, 50, 51, 52, 53
Auteur Message
 Sujet du message: Re: L'agora littéraire
MessagePosté: Lun 20 Mar 2017 19:49 
Hors ligne
Underboss
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 19 Nov 2009 19:50
Messages: 12136
Localisation: Chez moi quand je suis ici
Un ouvrage sérieux :
"Crime et Utopie, une nouvelle enquête sur le nazisme" de Frédéric Rouvillois, un professeur de droit et auteur spécialisé dans l'histoire des idées politiques (notamment, le progrès, les utopies et le totalitarisme).
Ouvrage très instructif au travers duquel Rouvillois défend la thèse que le nazisme était pensé par ses partisans comme une utopie, c'est-à-dire un programme politique visant à réaliser un monde parfait sur la Terre. L'idée, l'auteur lui-même le souligne dès l'introduction, peut paraître au mieux absurde, voire insultante pour tous ceux qui défendent l'idée de programmes utopiques. Mais, Rouvillois décrit très bien la logique interne d'une utopie (dans le sens politique bien sûr), que l'on retrouve dès la Cité idéale de Platon, avant de revenir avec celle de More jusqu'aux tentatives de réalisations d'utopies au dix-neuvième siècle. Et force est de constater que, point par point, le nazisme et son programme répondent à la logique utopique. Nous sommes certes dans un programme totalement dément, que ce soit dans ses buts, que dans ses moyens ou son degré de précision (un exemple marquant est une réglementation qui définit le contenu exact de ce que les soldats doivent manger avec l'objectif d'imposer, à terme, ce contenu pour l'ensemble de la population) et de désir de contrôle (tout groupe se doit ainsi rattacher au NSDAP, des propriétaires de chats aux naturistes - ce qui doit d'ailleurs faire réfléchir à l'emploi du terme totalitarisme dans certains discours actuels) mais, un programme qui présente aussi une logique interne quasi parfaite, et d'autant plus effrayante. Rouvillois replace aussi le nazisme et son apparition dans un milieu intellectuel qui, dès le dix-neuvième, présente les prémices des idées, des concepts qui seront réunis et développés par le NSDAP. Et avec tous ces éléments, Rouvillois, loin d'exonérer le nazisme (ce que l'on pourrait penser au premier abord en le voyant mêler nazisme et utopie), montre que ce caractère utopique le rend encore plus monstrueux et dangereux (si besoin était), tout en soulignant que les rêves utopiques portent en germes ces dérives que le nazisme a porté à leur paroxysme mais qui sont intrinsèquement liés à l'idée d'utopie elle-même, en pensant soumettre le Réel à l'Idée.

_________________
http://www.marvel-world.com/? : la plus grande encyclopédie Marvel française
"Je ne peux pas être grossier avec les cons au boulot mais, dehors, c'est encore moi qui décide."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'agora littéraire
MessagePosté: Lun 20 Mar 2017 22:56 
Hors ligne
Underboss
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 12 Fév 2010 22:35
Messages: 4110
Il m'intéresse celui-là. L' Utopie est un thème complexe.

_________________
http://www.elisabeth-gore.com/
http://www.sylviane-blondeau.fr/
http://www.christellepereira.com/Christelle_PEREIRA_Official_WebSite/index.htm

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'agora littéraire
MessagePosté: Mar 21 Mar 2017 20:10 
Hors ligne
Underboss
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 19 Nov 2009 19:50
Messages: 12136
Localisation: Chez moi quand je suis ici
phil a écrit:
Il m'intéresse celui-là. L' Utopie est un thème complexe.

Je suis sûr que tu vas beaucoup aimer. C'est clair, une démonstration très logique, facile à suivre et pléthores d 'exemples et de références. Malgré le thème, un très bon livre de chevet.

_________________
http://www.marvel-world.com/? : la plus grande encyclopédie Marvel française
"Je ne peux pas être grossier avec les cons au boulot mais, dehors, c'est encore moi qui décide."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'agora littéraire
MessagePosté: Lun 26 Juin 2017 23:43 
Hors ligne
Underboss
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 15 Avr 2011 19:58
Messages: 6936
Localisation: aboard the Lost Light
Bon, bon, bon. Bluffé il y a 5 ans par la Horde j'ai décidé de me confronter une nouvelle fois à Damasio avec La Zone du Dehors.

Je n'en suis qu'a 200 pages mais je sens que je suis reparti pour manger, une nouvelle fois, une mandale. Quelle puissance et qu'elle force dans l'écriture. Pfiou.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'agora littéraire
MessagePosté: Lun 26 Juin 2017 23:46 
En ligne
Underboss
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 18 Nov 2009 14:46
Messages: 22201
Localisation: Au resto jap (la majorité du temps)
Butters a écrit:
Bon, bon, bon. Bluffé il y a 5 ans par la Horde j'ai décidé de me confronter une nouvelle fois à Damasio avec La Zone du Dehors.

Je n'en suis qu'a 200 pages mais je sens que je suis reparti pour manger, une nouvelle fois, une mandale. Quelle puissance et qu'elle force dans l'écriture. Pfiou.




ah oui en plus la Zone du Dehors en ce moment ça doit être pas mal. Je devrais le relire.

_________________
Image
Insider's Master, HellFiotte, MadPanTeam, Raccoonophile & Modo-BL fou


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'agora littéraire
MessagePosté: Lun 26 Juin 2017 23:52 
Hors ligne
Underboss
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 15 Avr 2011 19:58
Messages: 6936
Localisation: aboard the Lost Light
C'est assez d'actualité oui en effet.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'agora littéraire
MessagePosté: Mar 25 Juil 2017 19:07 
Hors ligne
Underboss
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 15 Nov 2009 20:55
Messages: 7926
Localisation: Hôtel de la déroute (Avec vue sur le Styx)
Image

Citation:
RÉSUMÉ
Ceux qui ont tenté de percer l’énigme du treizième apôtre ne sont plus là pour en parler... Assassiné dans le train Rome-Paris, le père Andrei était sur le point de découvrir un secret que l’Église s’acharne, depuis sa fondation, à dissimuler. Avant sa mort, il avait eu le temps de se confier à son ami, le père Nil. À son tour, celui-ci se lance sur les traces d’une mystérieuse épître qui prouverait que Jésus n’est pas le fils de Dieu… Rome va tout faire pour l’en empêcher, Jérusalem et La Mecque aussi : car c’est l’ordre du monde qui est en jeu. Meurtres, mensonges, manipulations… Des coulisses du Vatican aux grottes de Qumran, des mystères esséniens à ceux des Templiers, un fascinant thriller dans la lignée du Nom de la rose.


J'ai adoré ce roman.
L'histoire de Jésus et ses apôtres telle qu'elle n'a jamais été racontée.C'est tellement bien écrit qu' à certains moments , le non croyant que je suis était tenté de croire que ce secret existait vraiment. :lol: Ca aurait changé le cours de l'histoire et l'histoire des religions.
Vraiment passionnant à lire.

_________________
Censures et retouches dans les comics VF et VO
MarvWAXel Classic (Ou les comics que t'as jamais lu)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'agora littéraire
MessagePosté: Mar 25 Juil 2017 19:23 
Hors ligne
Underboss
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 19 Nov 2009 19:50
Messages: 12136
Localisation: Chez moi quand je suis ici
Un cousin du Da Vince Code.
Je fais allusion au "fond" documentaire. Déjà rien que le titre montre à quel point le bouquin se veut transgressif (putain, merde, quoi, on nous aurait caché que les apôtres étaient 13 mais pas 12 ... sacrebleu, quelles menteries qu'a fait l'église) et d'un niveau "culturel" qui s'adresse à une frange bien précise du lectorat (parce que il y a 12 apôtres avant la mort de Jésus, puis il y a Judas, donc ils sont plus que 11, mais recrutent un nouvel apôtre, qui apparaît dans les Actes des Apôtres, Mathias en l'occurrence, ce qui en fait déjà 13 en tout. Mais alors, si mystère il y avait, ce serait celui du le quatorzième apôtre.. Même pas, puisque Paul est considéré comme l'Apôtre des Gentils, donc, en fait, il y a déjà 14 apôtres....). Voilà, on connaît le public visé.

_________________
http://www.marvel-world.com/? : la plus grande encyclopédie Marvel française
"Je ne peux pas être grossier avec les cons au boulot mais, dehors, c'est encore moi qui décide."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'agora littéraire
MessagePosté: Jeu 28 Sep 2017 22:19 
Hors ligne
Underboss
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 15 Avr 2011 19:58
Messages: 6936
Localisation: aboard the Lost Light
Nouvelles histoires extraordinaires (Edgar Allan Poe - traduit par Charles Baudelaire)

Après quelques Lovecraft, je poursuis mes lectures dans les racines du fantastique et de l'horreur avec ce recueil de nouvelles. Beaucoup aimé, si certaines nouvelles sortent forcément du lot, elles sont toutes - allez hormis les dernières, plus anecdotiques ( à l'exclusion du "Portrait ovale"... oui ça fait beaucoup d'exclusion) - excellentes. Le Chat noir, La chute de la maison Usher*, William Wilson, le Puits et le Pendule ou Le masque de la Mort Rouge sont vraiment des petites perles.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'agora littéraire
MessagePosté: Dim 11 Mar 2018 18:14 
Hors ligne
Underboss
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 19 Nov 2009 19:50
Messages: 12136
Localisation: Chez moi quand je suis ici
Pour ceux qui s'intéressent au premier millénaire de Rome :

"S.P.Q.R. - Histoire de l'ancienne Rome" de Mary Beard.

Quatrième de couverture :
"L'ancienne Rome continue de soutenir l'édifice de la culture occidentale, de façonner notre vision du monde et la place que nous y occupons. Mais comment et pourquoi ce qui n'était qu'un village insignifiant dans le centre de l'Italie a-t-il pu devenir une puissance à ce point dominante, exerçant son autorité sur un vaste territoire déployé à travers trois continents et façonnant nombre de nos concepts fondamentaux sur le pouvoir, la citoyenneté, la guerre, l'empire, le luxe ou la beauté ? Pour y répondre, Mary Beard retrace mille ans d'histoire de l'Urbs, du mythe fondateur de Romulus et Remus à l'édit de l'empereur Caracalla offrant la citoyenneté romaine à tous les habitants libres de l'empire (IIIe siècle).
Ce faisant, l'auteur conteste les perspectives historiques confortables, refusant l'admiration simpliste ou la condamnation systématique. Elle montre que l'histoire romaine, loin d'être figée dans le marbre, est constamment révisée en fonction de nouvelles connaissances. Rome ne fut pas, par exemple, le petit frère violent de la Grèce, féru d'efficacité militaire, là où son aînée aurait au contraire privilégié la recherche intellectuelle. De célèbres personnages – Cicéron, César, Cléopâtre, Auguste et Néron – prennent ainsi une tout autre couleur, tandis que les acteurs négligés dans les histoires traditionnelles – les femmes, les esclaves et affranchis, les conspirateurs et, globalement, ceux qui ne sont pas du côté des vainqueurs – retrouvent leur place dans l'éblouissante aventure romaine.
SPQR – Senatus PopulusQue Romanus – est l'abréviation qu'utilisent les Romains pour désigner leur État. À travers ce livre exceptionnel, ponctué par une centaine d'illustrations, le Sénat et le Peuple de Rome reprennent vie."

Un très bon ouvrage de synthèse, qui réussit à mêler à la fois d'innombrables informations, une vraie perspective, ou fil, historique et une facilité de lecture (mais, là, soyons objectif, je ne sais qui le plus remercier, Mary Beard ou son traducteur Simon Duran). En tout cas, un excellent ouvrage qui réunit synchronie et diachronie. Quelques avertissements toutefois : si l'on suit l'histoire de la fondation légendaire de Rome à l'édit de Caracalla, les dates sont relativement peu présentes et l'enchaînement n'est pas strictement chronologique ; cela peut être perturbant pour quelqu'un qui n'a pas, déjà, quelques notions chronologiques de l'empire romain. Ensuite, et malgré certains commentaires ou critiques que l'on peut trouver sur le net (manifestement de personnes qui aiment parler de ce qu'elle n'ont pas lu), le livre ne va pas jusqu'à la chute de Rome. Le livre s'arrête, comme évoqué, avec l'édit de Caracalla de 212, ce qui est quand même assez loin de la chute de l'empire d'Occident, sans parler de celle de Byzance...

_________________
http://www.marvel-world.com/? : la plus grande encyclopédie Marvel française
"Je ne peux pas être grossier avec les cons au boulot mais, dehors, c'est encore moi qui décide."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'agora littéraire
MessagePosté: Dim 25 Mar 2018 17:23 
En ligne
Soldat

Inscription: Sam 26 Mai 2012 21:18
Messages: 435
Player One de Ernest Cline
Je dois admettre que si j'ai lu ce livre, c'est à cause du film que Spielberg a réalisé.
L'histoire : Dans un monde où la pauvreté touche de plus en plus de monde, où la plupart des individus vivent dans des piles de mobil-homes et s'occupent en se rendant dans l'OASIS, où tout est possible, où on peut revivre les films, les séries, les jeux qui nous plaisent. Le concepteur a indiqué à de son décès qu'il transmettra sa fortune et la propriété de l'OASIS à celui ou celle qui trouvera l'Oeuf qu'il a dissimulé quelque part dans sa création.
Wade Watt, jeune homme de 17 ans, n'a connu que la pauvreté et l'OASIS et consacre tout son temps libre à la Chasse à l'Oeuf. Il va devoir affronter d'autres Chassoeufs ainsi que la société IOI et ses employés, les Sixers.

L'histoire est franchement convenu, on devine dès le début la conclusion de l'histoire mais j'ai vraiment été pris dans l'histoire, entre les très nombreux clins d'oeil et la description d'un univers sombre, où le servage a été remis en place pour les personnes qui ne peuvent plus payer leurs dettes, où les individus préfèrent la virtualité à la réalité.
L'univers que Cline décrit un futur très possible et qui fait froid dans le dos.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'agora littéraire
MessagePosté: Mar 12 Juin 2018 10:58 
Hors ligne
Underboss
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 15 Avr 2011 19:58
Messages: 6936
Localisation: aboard the Lost Light
Le monde inverti (Christopher Priest)

Je découvre pour la première fois ce roman culte de la SF (et son fameux incipit) et j'en ressors tout retourné. C'était génial. Difficile de lâcher le livre tant l'univers, et les personnages, crées par Priest sont passionnants. Premier roman que je lis de l'auteu,r mais je pense que je vais rattraper mon retard.

Mais avant, petit détours sur Arrakis*

* Me suis trouvé l'intégrale du Cycle (juste les récits de Franck Herbert), dans une ancienne édition bien plus sympa que la dernière sortie.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'agora littéraire
MessagePosté: Sam 15 Sep 2018 01:05 
Hors ligne
Underboss
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 21 Nov 2009 21:16
Messages: 2216
Bon , Conan Doyle, ça défonce sa mère la poinçonneuse des lilas, quand même . Je suis en train de me faire le canon holmesien, et que dire ? Génial. Parfois , il n'y a pas plus loin à chercher qu'un classique pour s'extasier ! fffff^^

Et oui , le monde inverti , de Priest, c'est énorme. Ni plus, ni moins . Et plutôt plus que moins ! A lire !

_________________
Image

Membre viril de la branche des fans de ROTS


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'agora littéraire
MessagePosté: Sam 15 Sep 2018 13:35 
En ligne
Underboss
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 18 Nov 2009 14:46
Messages: 22201
Localisation: Au resto jap (la majorité du temps)
Alecswan a écrit:
Bon , Conan Doyle, ça défonce sa mère la poinçonneuse des lilas, quand même . Je suis en train de me faire le canon holmesien, et que dire ? Génial. Parfois , il n'y a pas plus loin à chercher qu'un classique pour s'extasier ! fffff^^



ha oui complètement.

Et dans une ambiance proche, je kiffe aussi Arsene Lupin de Leblanc et les pastiches de Boileau-Narcejac.

_________________
Image
Insider's Master, HellFiotte, MadPanTeam, Raccoonophile & Modo-BL fou


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1054 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 49, 50, 51, 52, 53

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
POWERED_BY
Traduction par: phpBB-fr.com