Waxexpress.com

Forum officiel du site Waxexpress.com
Nous sommes le Jeu 21 Juin 2018 01:31

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1943 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 93, 94, 95, 96, 97, 98  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: Mer 15 Mar 2017 15:45 
Hors ligne
Underboss
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 25 Jan 2010 04:35
Messages: 34262
Localisation: Curriculum Vasquez
Je re-feuilleterai mes mags justement pour savoir ce que j'en pense, mais ça pourrait effectivement être ainsi le gain de place, dans l'idée que je veuille garder la série. Merci du tip.

_________________
- I do have a peculiar habit.
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu 20 Avr 2017 11:13 
Hors ligne
Underboss
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 25 Jan 2011 22:17
Messages: 8838
Localisation: entre ici et ailleurs
Image

Le fond:
C'est cool, ça se prend pas la tête, ça navigue à vue en reconnectant SW directement à ses racines western et Flash Gordon.
Et puis Al Williamson, quoi! Bon Russ Manning aussi mais c'est déjà du dessin plus rétro.
La forme:
Non mais quel travail de sagouin! Gros gros carton rouge!
On avait déjà pu voir sur le 1er tome des DD de Nocenti/JRjr que Marvel ne se casse parfois pas le cul et compile les TPBs sans retravailler le tout.
Mais alors là, c'est dantesque. Ils ont juste compilé les différentes rééditions Dark Horse (plus un segment inédit) sans chercher à rendre le tout cohérent ou confortable à la lecture.
Du coup, tu as: des strips au format normal, d'autres agrandis, certains retravaillés pour un format comics (cases qui sautent et ajout de splash pages), certains en sens de lecture normal et d'autres à l'italienne.
Résultat, tu passes ton temps à tourner ton bouquin dans tous les sens comme une notice Ikea. Pas glop!

_________________
Image
Radasse yubbiste corrompue
Les MGNs


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu 20 Avr 2017 12:31 
Hors ligne
Underboss
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 25 Jan 2011 22:17
Messages: 8838
Localisation: entre ici et ailleurs
Image

Ca par contre, c'était magnifique!!
Le forme:
Un bel omnibus avec papier mat parfait, des esquisses, des fiches de persos dessinées par le King himself et une intro de John Morrow (fameux editor du Jack Kirby Collector et fondateur de TwoMorrows Publishings) qui recontextualise chaque "série" de manière exhaustive.
Le fond:
Une savoureuse auberge espagnole regroupant la majorité des travaux "courts" (faute de succès commercial ou d'encouragement éditorial) de Kirby chez DC durant les années 70-80.
- Black Magic:
C'est en fait la republication d'une vieille série de Simon & Kirby afin de surfer sur la vague 70s des comics d'horreur. Le ton est plein d'humour noir dans la lignée de ce que faisait EC comics dans les 50s avec une fibre horrifique pré-code beaucoup plus hardcore que les histoires de monstres Atlas. Pour la petite histoire, suite au souhait d'Infantino de moderniser le graphisme de la bande, et après divers essais infructueux de Kirby, Joe Simon décalqua les planches originales en effectuant des retouches pour cette réédition.
- Atlas (1 épisode):
Nouvelle commande d'Infantino qui souhaite surfer sur le succès du Sword & Sorcery à la Conan. Kirby en profite pour laisser cours à son libre amour pour les mythes antiques même si l'inspiration Conan est clairement visible dans cette histoire de Barbare au clan massacré par les "civilisés" et qui se forge son destin de ses propres mains.
Il faudra attendre l'arrivée de James Robinson sur Superman et la période New Krypton pour voir le personnage réapparaitre.
- Manhunter (1 épisode):
Reprise d'un concept des années 40 de Simon et Kirby. Le King développe une continuité avec la première série en développant une dynastie de Manhunters cachés au sein de l'humanité. Cet épisode baigne dans une ambiance bien barge mélangeant mysticisme, ultra-technologie, dynastie style Fantôme du Bengale et paranoïa à la David Vincent. Cette version du Manhunter sera fortement développé par Steve Englehart qui en fera un élément central de la mythologie des Green Lanterns.
- The Dingbats of Danger Street (1 épisode):
Kirby réactualise le concept des Kid Gangs (concept qu'il a inventé) à la sauce seventies, soit avec plus de diversité ethnique et d'humour. Las, le résultat ne plaira pas du tout à Infantino qui ne publiera que cet épisode (2 autres dorment toujours dans les archives de DC) et fait retoucher le personnage de Non Fat qui passe d'afro-américain à pour caucasien. Ouch!
Richard Dragon, Kung-Fu Fighter (1 épisode):
Rien de spécial à dire. C'est Kirby qui cachetonne. Il intervient au numéro 3 de cette éphémère série sur scénario de Denny O'Neil et livre des dessins efficaces mais sans enthousiasme. Dans les années 90, le Dragon réapparaitra en qualité de sensei de la bat-family (y compris Bruce Wayne, oui).
- Kobra (1 épisode):
Ou King Cobra à l'origine. Trop court mais franchement enthousiasmant pour ceux qui apprécient Shang-Shi, Fu Manchu ou Docteur Phibes. Le King s'est investi dans cette série afin de permettre à son jeune assistant Steve Sherman de mettre un pied chez DC. Il s'inspire au passage des Frères Corses d'Alexandre Dumas pour cette histoire de flic qui se retrouve à combattre une secte dirigée par un homme qui semble être son frère jumeau. Tout d'abord abandonné par DC, cet épisode sortira finalement quelque temps plus tard avec des dialogues réécrits par Martin Pasko et certaines planches et visages bidouillés par Pablo Marcos. Contre toute attente, le concept de Kobra s'implantera rapidement dans l'univers DC ou il deviendra l''équivalent de l'Hydra de la maison d'en face.
- Sandman:
A nouveau une reprise d'un de ses vieux concepts des années 40 revisité version... heu... je sais pas. Cette version du Sandman est une sorte de super-slip gardien des rêves mystérieusement lié à un jeune garçon. La série est dialoguée par Michael Fleisher mais écrite par un peu tout le monde. Du coup, aucune direction claire ne se dégage. Les péripéties s'enchainent dans tous les sens, les pouvoirs du Sandman et son lien avec Jed changent d'un épisode à l'autre... Bref, c'est foutraque au possible. Pourtant, il se dégage du tout une ambiance assez lourde, paranoïaque, bizarre, une atmosphère de monde qui vacille qui s'avère charmante et rappelle un peu le Omega de Gerber.
Neil Gaiman profitera de sa propre série Sandman pour retconner cette oeuvre bizarre et la réintégrer dans un tout cohérent.
- Superman & Challengers of the Unknown (1 épisode):
Mouais! Un team-up! Sympathique mais oubliable.
C'est surtout une curiosité puisqu'en fait Kirby termine un épisode abandonné en cours de route par Alex Toth mais aucun des deux auteurs n'effectue là son meilleur boulot.

Suite et fin dans le post suivant a^

_________________
Image
Radasse yubbiste corrompue
Les MGNs


Dernière édition par Winnetouch le Jeu 20 Avr 2017 13:18, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu 20 Avr 2017 13:17 
Hors ligne
Underboss
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 25 Jan 2011 22:17
Messages: 8838
Localisation: entre ici et ailleurs
Super Powers v1 & v2:
Attention, là ça devient compliqué pour ce qui constitue le chant du cygne de Kirby chez les majors et la coda de la saga du 4th World.
Au début des années 80, suite à ses différents déboires chez les 2 grands, le King a plus ou moins déserté les comics (à l'exception de quelques oeuvres indés: Captain Victory, Destroyer Duck) et s'est tourné vers les dessins animés. Il travaille dorénavant chez Hanna Barbera où il se sent comme un poisson dans l'eau.
Mais c'est aussi et surtout l'époque de l'affaire Kirby qui enflamme toute l'industrie. Jack est alors en guerre ouverte avec Marvel pour faire reconnaitre ses droits de créateur (un peu) et récupérer ses planches (beaucoup).
Face à l'intransigeance de Marvel, les nouveaux responsables de DC, Paul Levitz et Jenette Kahn, décident d'adopter une position progressiste et plus éthique vis à vis des auteurs.
Les 2 têtes pensantes entament alors les grandes manoeuvres.
Tout d'abord, ils signent avec Hanna Barbera et Kenner un contrat pour un nouveau dessins animé (et des jouets donc) intitulé Super Powers (en gros, la JLA).
Cependant, Kenner rechigne quand au choix des vilains. Levitz, grand fan du 4th World (voir sa great darkness saga pour la Legion) suggère alors d'y introduire les personnages de Kirby, proposition qui remporte l'adhésion.
Kahn propose alors un nouveau contrat à Kirby où celui-ci touchera enfin un intéressement sur les bénéfices du show, des jouets et de la nouvelle réédition des New Gods.
C'est enfin le banco pour le King puisque Kahn l'impose aussi aux postes de directeur artistique du dessin animé et concepteur graphique de la gamme de jouets.
Elle le recontacte peu après pour lui demander d'enfin écrire l'épilogue du 4th World.
Problème, cette histoire (the road to Armagetto) se conclue sur les morts d'Orion et Darkseid. Sauf que DC compte bien exploiter ces personnages dans la foulée du D.A.
Kirby accepte de modifier la conclusion contre la promesse de Kahn de raconter la "vraie vraie" fin du 4th world dans un graphic novel: Hunger Dogs (dont je traiterais... un jour^^).
Parallèlement et suite au succès du dessin animé, DC demande à Kirby de produire une mini-série.
Celui-ci est trop occupé par ses différents projets mais accepte néanmoins d'en écrire le scénario (et de dessiner le dernier épisode).
Travaillant tout à la fois sur Super Powers, the road to armagetto et Hunger Dogs, le King décide de modifier en cours de route les 3 projets afin de les faire converger; les 2 premiers constituant finalement le prologue du graphic novel.
La première mini-série Super Powers, malgré la quasi-absence graphique de Kirby, est énorme, épique. C'est le prototype des méga-events avec son histoire cosmique qui brasse les New Gods, la JLA et le plus grand vilains DC (Luthor, le Joker...).
Parallèlement, road to armagetto sera rallongé et renommé en Even the Gods must Die.
Cependant, face au succès du cartoon et des jouets, DC ne compte maintenant plus lâcher les personnages du 4th World et entame de longues négociations avec l'auteur afin que ce dernier accepte de modifier encore une fois Hunger Dogs pour qu'il ne soit plus un point final mais ouvre sur une seconde mini-série Super Powers.
Kirby se débattant alors entre la maladie et son procès contre Marvel, il ne peut assurer que les dessins sur un scénario, qu'il juge stupide, de Paul Kupperberg.
En effet, l'histoire est cette fois-ci plus plan-plan mais c'est enfin l'occasion de voir Kirby oeuvrer sur les plus grands héros DC ensemble et le tout parachève l'intégration définitive des personnages du 4th World dans l'univers DC.

A noter que ces mini-séries ne sont pas reprises dans les TPBs du 4th World (et ne le seront probablement pas non plus chez Urban).

_________________
Image
Radasse yubbiste corrompue
Les MGNs


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim 28 Mai 2017 16:58 
Hors ligne
Underboss
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 12 Fév 2010 22:35
Messages: 4036
Camelot 3000 de Mike W. Barr et Brian Bolland.

Lu les deux volumes Bulle Dog dans la foulée. Une agréable relecture du mythe Arthurien mais surtout la fabuleuse trouvaille d'avoir fait de Tristan une femme.
C'est magnifique en N&B, surtout qu'on voit Bolland s'améliorer au fil des épisodes.
Camelot 3000 mériterait une bonne réédition pour ceux qui ont raté la série chez Artima ou Bulledog.

_________________
http://www.elisabeth-gore.com/
http://www.sylviane-blondeau.fr/
http://www.christellepereira.com/Christelle_PEREIRA_Official_WebSite/index.htm

Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim 28 Mai 2017 19:18 
Hors ligne
Underboss
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 19 Nov 2009 19:50
Messages: 11934
Localisation: Chez moi quand je suis ici
phil a écrit:
Camelot 3000 de Mike W. Barr et Brian Bolland.

Lu les deux volumes Bulle Dog dans la foulée. Une agréable relecture du mythe Arthurien mais surtout la fabuleuse trouvaille d'avoir fait de Tristan une femme.
C'est magnifique en N&B, surtout qu'on voit Bolland s'améliorer au fil des épisodes.
Camelot 3000 mériterait une bonne réédition pour ceux qui ont raté la série chez Artima ou Bulledog.

Je l'avais pris en VO il y a quelques années (et en N&B là aussi).

_________________
http://www.marvel-world.com/? : la plus grande encyclopédie Marvel française
"Je ne peux pas être grossier avec les cons au boulot mais, dehors, c'est encore moi qui décide."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Ven 23 Juin 2017 19:07 
Hors ligne
Underboss
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 18 Nov 2009 12:54
Messages: 8129
J'ai enfin lu la fin du run d'Aaron sur W&TXM, et Marvel a bien pourri cette série qui fut excellence jusqu'à Infinity. Après, c'est quand même assez décevant tant certains obstacles empêchent la série de s' épanouir. Et c'est aussi là que je vois les dégâts de Bendis sur la licence mutante.

Mais quel plaisir de s'être replonger dans ce run d'excepton!!!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim 24 Sep 2017 09:23 
Hors ligne
Underboss
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 15 Avr 2011 19:58
Messages: 6568
Localisation: aboard the Lost Light
Je me lance, enfin, dans les séries X de David Hine.

Image

DISTRICT X #1 - #6

J'ai adoré ce premier arc.
Hine utilise un thème assez convenu (guerre entre malfrat pour le contrôle d'une nouvelle drogue), mais arrive à capter notre attention avec une bonne histoire policière au sein dans Mutant Town. C'est amusant de voir, à la fin de l'arc, que les deux persos principaux sont, tout comme nous, presque totalement passifs par rapport au déroulement de l'intrigue; ils ne font finalement que suivre les dégâts causés par les deux chefs de gang et le troisième individu qui vient foutre un peu la merde. Même lors de la résolution de l'arc, finalement, les deux flics sont assez passifs. Mais finalement l'intérêt de l'arc ne réside pas dans la résolution du problème par les deux persos principaux mais plus dans le panel de persos principaux et secondaires qui sont présents dans l'arc. Tous sont superbement bien écrits avec pas mal de profondeur et un côté très... humain: Ortega, sa famille, Gus et bien sûr Mr M. (et je dois en oublier). Ce sont d'ailleurs les passages intimes, relatifs à la vie d'Ortega qui sont les plus intéressants.

A l'exception du #4 (Medina) et du #6 (Perkins) l'arc est dessiné par Yardin et... c'est magnifique, tant le dessin que le rythme donné à la narration par le dessinateur (les cinq dernières planches du #5 sont géniales).

Une excellente lecture.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim 24 Sep 2017 16:07 
Hors ligne
Underboss

Inscription: Sam 28 Nov 2009 11:03
Messages: 9460
Toujours regretté de pas l'avoir eu en VF (et jamais compris pourquoi).
J'aime beaucoup Yardin depuis ses épisodes sur "Aria"

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim 24 Sep 2017 22:09 
Hors ligne
Underboss
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 15 Avr 2011 19:58
Messages: 6568
Localisation: aboard the Lost Light
Oui c'est dommage car pour le moment c'est vraiment très bon.

Je ne sais pas si la suite a fait l'objet d'une VF d'ailleurs (Mutopia - pendant House of M - et The 198). Son of M a été publié dans un HS et X-men Civil War, dans le mag X-men.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim 24 Sep 2017 22:16 
Hors ligne
Underboss

Inscription: Sam 28 Nov 2009 11:03
Messages: 9460
Mutopia reste inédite mais The 198 a été publié dans deux X-Men Extra je crois (du coup on connaissait pas trop les perso)

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu 28 Sep 2017 21:38 
Hors ligne
Underboss
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 15 Avr 2011 19:58
Messages: 6568
Localisation: aboard the Lost Light
Dictrict X - suite et fin -

Image

#7-#12

Deuxième arc et c'est aussi bon que le premier. Hine nous décrit la difficile cohabitation entre certains mutants désireux de vivre en paix dans les sous-sols du District X et la société qui vit en surface. A cette lutte s'ajoute une série de meutres sordides. C'est superbement écrit, que ce soit le destin de cette poignée de mutants mené par Melek, celui de Winston Hobbes (purée...) ou celui d'Ortega, c'est vraiment un gros plaisir à lire - plaisir renforcé avec le facteur "Nemesio" que Hine apporte à l'équation, et qui nous mène à une fin tragique et émouvante (le final dans les sous-sols et les dernières planches du #12). C'est vraiment brillant. Len Medina remplace Yardin aux dessins et le fait bien; les planches sont belles et la narration impeccable (notamment dans ce fameux final).

Image

#13-#14

Un diptyque centré sur Billy Bates, un adolescent qui se découvre être un mutant (catégorie "freaks") et qui décide de l'annoncer à celle qui l'aime, Sylvie (qui parle magnifiquement bien le français, ça fait plaisir à lire), également mutante - on a pu l'apercevoir dans le premier arc -, avant que tout ne tourne au drame. Deux épisodes très politiques sur fonds de haine anti-mutante, et de magouilles politiciennes des plus abjectes pour éviter le pire; ce au détriment d'une fierté revendiquée haut et fort par le personnage principal mais finalement sacrifiée : celle d'être un mutant. Arc court mais très intense, qui vient clore une excellente (mais très pessimiste) série.

14 épisodes, ça pourrait faire un très bon Select iii^^ .
(Bon oui, je sais)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Sam 30 Sep 2017 15:02 
Hors ligne
Underboss
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 25 Jan 2011 22:17
Messages: 8838
Localisation: entre ici et ailleurs
Image

Tiens, j'ai relu les VCO de Byrne cet été.
Alors, j'avais bien aimé quand j'étais gamin mais il faut dire que ma connaissance des Vengeurs était très limité.
Relu 25-30ans après... Eh ben! Ca pique bien fort!
En fait c'est juste de la merde dans du papier doré (les dessins).
Un gros caprice d'enfant gâté qui s'amuse à casser les jouets qu'on lui donne.
D'une certaine manière c'est précurseur de Bendis (qui a pillé la démarche de ce run qui doit être le seul qu'il a lu avant sa reprise des Vengeurs) à Millar (vouloir caser de la séquence choc à tout prix jusqu'à une certaine pipe censurée par Marvel) en passant par JMS (Bouh! On me refuse des trucs, je me casse!).
Une bonne grosse gggg^^

_________________
Image
Radasse yubbiste corrompue
Les MGNs


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim 1 Oct 2017 19:27 
Hors ligne
Underboss
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 18 Nov 2009 12:54
Messages: 8129
bbbbb^^

a^

Je suis en pleine relecture en ce moment même... j'y reviendrai bientôt.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim 1 Oct 2017 19:34 
Hors ligne
Underboss
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 25 Jan 2011 22:17
Messages: 8838
Localisation: entre ici et ailleurs
Fred a écrit:
bbbbb^^

a^

Je suis en pleine relecture en ce moment même... j'y reviendrai bientôt.


Tout ça parce tu fantasmes sur les caresses buccales que peut bien prodiguer Wanda kkdoak^pkl a^

_________________
Image
Radasse yubbiste corrompue
Les MGNs


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim 1 Oct 2017 20:29 
Hors ligne
Underboss
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 18 Nov 2009 12:54
Messages: 8129
Winnetouch a écrit:
Fred a écrit:
bbbbb^^

a^

Je suis en pleine relecture en ce moment même... j'y reviendrai bientôt.


Tout ça parce tu fantasmes sur les caresses buccales que peut bien prodiguer Wanda kkdoak^pkl a^
Enfin... jusqu'à tout récemment, je n'avais pas connaissance de cette planche censurée qui a changé ma vie de fan!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim 1 Oct 2017 20:45 
Hors ligne
Underboss
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 25 Jan 2011 22:17
Messages: 8838
Localisation: entre ici et ailleurs
Fred a écrit:
Winnetouch a écrit:
Fred a écrit:
bbbbb^^

a^

Je suis en pleine relecture en ce moment même... j'y reviendrai bientôt.


Tout ça parce tu fantasmes sur les caresses buccales que peut bien prodiguer Wanda kkdoak^pkl a^
Enfin... jusqu'à tout récemment, je n'avais pas connaissance de cette planche censurée qui a changé ma vie de fan!


Histoire de finir de salir tes souvenirs d'enfance, cette scène n'est qu'un rip-off d'Uncanny X-Men 136 où la nympho rousse "embarasse" Colossus.

Spoiler: Afficher
Image


John j'ai pas le melon mais je suis le meilleur Byrne a écrit:
When Chris and I did the Dark Phoenix saga, I had Phoenix do something to Colossus. It was nasty, and caused him great pain. No one wrote in to ask what she had done.

_________________
Image
Radasse yubbiste corrompue
Les MGNs


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim 1 Oct 2017 20:50 
Hors ligne
Voyou
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 8 Avr 2013 10:06
Messages: 151
Elle est visible quelque part la version non-censurée ?
Sinon y'a ça :
https://i.pinimg.com/originals/d0/9a/36 ... 91ba10.jpg
À force d'en dire du mal, Winnie va finir par me donner envie de relire ce run a^ (ou alors Disassembled, son remake déguisé).

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Dim 1 Oct 2017 20:58 
Hors ligne
Underboss
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 25 Jan 2011 22:17
Messages: 8838
Localisation: entre ici et ailleurs
Ici. Et les interprétations dépendent des fois de peu de choses :D

Spoiler: Afficher
Image


John je trollais avant que tu sois né Byrne a écrit:
The story has been told before, of course. Jack Abel was handed that issue to proofread, brought that scene into Howard Mackie's (the editor) office, and said "Well, she's blowing him…" From which point, no one could see anything else. To forestall a negative response, Howard had the top of Wanda's head added to the pertinent panels, putting her at just under eye level with Wonder Man.


edit: Disassembled c'est même pas bien dessiné (et même pas pervers, bouh!)

_________________
Image
Radasse yubbiste corrompue
Les MGNs


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Lun 2 Oct 2017 13:07 
Hors ligne
Voyou
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 8 Avr 2013 10:06
Messages: 151
J'ai lu quelque part une anecdote similaire, comme quoi un détail pas anodin d'une planche de Byrne sur les X-Men a étonnamment réussi à passer à travers les mailles du filet de la censure, et a été découvert bien après sa publication.

Image

Image

Image

Dans une scène d'Uncanny X-Men #123, un des tétons de Tornade est visible alors qu'elle est en train de s'habiller (malgré le placement adroit des ombres pour faire en sorte que ce ne soit pas trop voyant).
Si ce détail est perceptible dans la version actuelle en couleurs, cela doit l'être encore plus dans la version N&B (et donc aussi dans les essentials). Dans les singles d'époque, on dirait que cela ne se voit pas, mais par contre c'est le cas dans les intégrales de Panini.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1943 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 93, 94, 95, 96, 97, 98  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
POWERED_BY
Traduction par: phpBB-fr.com